Le western cyberpunk a l'air terriblement absurde.

le 20/08/2021 08:47

Le western cyberpunk a l'air terriblement absurde.

Après un mois de taquineries sur les réseaux sociaux , la petite équipe derrière ExeKiller a publié une bande-annonce complète de leur prochain jeu d'action-aventure plus tôt dans la journée, et croyez-moi quand je dis que c'est beaucoup .

Publicité

ExeKiller marque les débuts du développeur indépendant basé à Cracovie Paradark Studio, qui prévoit de laisser tomber le jeu sur Steam "quand il sera prêt". Cela semble être une sortie cyberpunk ordinaire, remixant l'esthétique établie dans des propriétés classiques comme Blade Runner avec une ambiance nettement occidentale. Le jeu a vraiment l'air magnifique, mais ce que j'aime vraiment chez ExeKiller, c'est sa dévotion à paraître aussi stupide et galvaudé que possible.

Studio Paradark ( YouTube )

"Dans un monde où il n'y a pas de règles, la seule loi qui compte est un pistolet chargé", grogne un homme faisant une impression décente (bien que quelque peu guindée) de Clint Eastwood pour ouvrir la remorque, ajoutant plus tard: "Parfois, je tue pour de l'argent, parfois je tue pour... la justice.

Un gars au hasard implore même le personnage principal de "faire ma journée", faisant écho au tour d'Eastwood en tant que "Dirty Harry" Callahan. C'est ridicule.

Si vous ne l'avez pas déjà compris, ExeKiller concerne un chasseur de primes très sérieux en mission très sérieuse. Il rôde dans les restaurants abandonnés, conduit imprudemment à travers des paysages poussiéreux et post-apocalyptiques et se bat au sommet des trains en mouvement pour faire le travail. Et une fois les primes sécurisées, il collecte des puces de données appelées SOULS auprès de ses cibles pour un groupe de courtiers louches avec des offres irréfutables.

Oh, et le jeu se déroule à New York en 1998 en quelque sorte. Je suis toujours en train de comprendre cette révélation, croyez-moi.

Blague à part, cela semble être une entreprise assez ambitieuse. Le site Web officiel de Paradark Studio décrit ExeKiller comme une histoire axée sur les joueurs avec des tonnes de rejouabilité en fonction des choix que vous faites. Les développeurs promettent également un «environnement en constante évolution» avec divers biomes, un système météorologique dynamique et des tempêtes de soleil radioactives.

Publicité

ExeKiller est l'une de ces versions qui est si ouvertement stupide qu'elle a bouclé la boucle pour atterrir carrément dans la zone froide. Il y a quelque chose de charmant dans l'application omniprésente du jeu de tropes vieux de plusieurs décennies qui sont, franchement, surmenés à ce stade d'une manière très sérieuse. C'est un pur condensé du concept de « badass » vu à travers l'objectif d'un film d'exploitation des années 1970 et je n'en ai jamais assez.

Je ne sais pas si les développeurs sont dans le coup, mais c'est presque mieux s'ils ne le sont pas. Tout ce que je sais, c'est que je vais jouer la merde d' ExeKiller quand il sortira enfin.

Publicité


News